Les bureaux : tendances et enjeux de l’immobilier professionnel

Publié le : 11 juillet 20224 mins de lecture

Nonobstant, les difficultés du marché pendant l’épidémie Coronavirus, l’immobilier d’entreprise a réussi à pousser de 15 % à travers l’Europe en 2021, principalement dans les bureaux et la logistique. Cette situation a aussi précipité des changements déjà amorcés, particulièrement en ce qui concerne les espaces de travail.

Bureaux : des centres d’activité hybrides

Désormais, environ 40 % des sociétés dans le monde veulent étendre l’utilisation des espaces flexibles ou de coworking. En conséquence, on participe à une évolution importante des espaces de coworking, des bureaux flexibles, et même du co-living. Ainsi, les experts de l’immobilier Arthur Loyd assimilent ces nouvelles tendances dans leurs projets en fournissant des espaces de coworking attenants aux espaces de vie.

On peut également mentionner une nouvelle tendance qui paraît se produire durablement : les carrières dynamiques. Il s’agit d’assembler la proposition à l’usage d’un espace pour la gestion des espaces de travail à la requête.

Immobilier d’entreprise : un secteur offrant plus de services

L’immobilier tertiaire devra être plus inclusif et éthique pour donner la priorité à la santé mentale et physique des partenaires. En outre, près de 73 %, des employés désirent travailler dans un bon milieu. D’ailleurs, 58 % d’entre eux estiment que l’aide en prévoyance et santé pourra permettre aux employeurs de se démarquer à long terme. Par conséquent, les employés espèrent que les entreprises fournissent d’autres services, tels qu’une restauration saine, des espaces de relaxation, et même des espaces extérieurs.

Les nouveaux plans immobiliers tertiaires offrent des espaces variés dans le but de proposer aux collaborateurs une meilleure expérience différente du télétravail : salle de repos, espaces conviviaux, bulles de concentration, des espaces pour recevoir la mobilité douce, cabines pour la visioconférence ou la téléconférence, etc.

Cependant, force est de constater que malgré l’émergence de ces services destinés au bien-être, la superficie moyenne d’un bien a eu tendance à se diminuer. Elle a connu une baisse de 20 % en une année et on assiste à une forte baisse des bureaux supérieurs à 5 000 m².

Les enjeux de l’immobilier professionnel

Plus qu’une tendance, les parties vertes s’inscrivent aujourd’hui parfaitement dans les enjeux de l’immobilier d’entreprise. Outre les normes ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) et différentes conditions pour les constructions neuves, les décisions s’augmentent pour concevoir des bâtiments qui peuvent durer longtemps à énergie positive, et également pour le confort des utilisateurs.

En toute logique, de nombreux bâtiments ont des façades ou des toits végétalisés, de même que l’ouvrage d’espaces verts pour les occupants des bâtiments tertiaires.

Dans la construction, le panneau photovoltaïque est toujours très en vogue, et quelques innovations révolutionnent le procédé, comme l’usage du houblon pour isoler les murs extérieurs.

Plan du site