Commerce à vendre : les critères essentiels

Publié le : 09 août 20224 mins de lecture

Un commerce est un actif qui peut être cédé et acheté. Mais comme il s’agit d’une activité qui se déroule sur un emplacement bien défini, c’est généralement à ce niveau qu’il faut être le plus vigilant. Le nouvel acquéreur doit s’assurer que le fonds de commerce répond à des critères bien spécifiques avant de conclure la vente.

L’emplacement du commerce

Lorsqu’il s’agit d’un commerce, l’emplacement est toujours le premier critère sur lequel les acheteurs doivent focaliser leur attention. En effet, le bâtiment doit se trouver à un endroit stratégique et bien choisi. Sans cela, l’activité ne pourrait se poursuivre, et il n’y aurait alors aucun intérêt à le reprendre. Dans ce genre cas, il serait même beaucoup plus judicieux de juste racheter le terrain et l’édifice bâti dessus, mais sans le fonds de commerce. Un emplacement bien choisi est la clé pour garantir la pérennité d’un commerce. Même si le nouvel acquéreur n’envisage pas de poursuivre l’activité, il pourra toujours louer le local et confier cette tâche à un tiers. L’emplacement aura donc un impact direct sur le prix du bien. Les commerces qui seront mieux situés auront tendance à coûter plus cher. Tout particulièrement ceux qui se trouvent en premier plan.

Le local commercial

Avant de faire l’acquisition d’un local commercial, l’acheteur doit toujours procéder à la vérification de l’état des lieux. Cette procédure est vivement conseillée afin de rentabiliser rapidement l’investissement. Si le nouvel acquéreur doit prévoir des travaux de rénovation, il peut utiliser cet argument pour négocier le prix de vente. En effet, un local commercial qui n’est pas exploitable de suite ne présente que peu d’intérêt. Les personnes qui achètent un commerce le font généralement en vue de l’exploiter dans les plus brefs délais. Des réparations occasionneraient non seulement des dépenses supplémentaires, mais aussi un retard. Lors de l’achat d’un commerce auprès de notre réseau Arthur Loyd, il est même conseillé d’opter pour un local tout équipé. L’idéal serait de reprendre un marché qui est déjà bien lancé.

Qu’en est-il d’un local commercial en location ?

L’achat d’un commerce concerne essentiellement l’activité, mais pas forcément le local à proprement parler. En achetant un commerce, le nouvel acquéreur s’engage à poursuivre l’exploitation. Si l’ancien propriétaire occupait le local en tant que locataire, ce sera également le cas du nouvel occupant. Avant de reprendre un commerce qui siège sur un emplacement en location, il faut toujours lire attentivement les clauses du bail (sa durée, son renouvellement, son prix, les types de commerces qui peuvent y être exercés, etc.). C’est en prenant connaissance de toutes ces conditions que l’acheteur saura si l’investissement en vaut la peine, ou non.

Plan du site