Plus-value immobilière : comment ça se calcule ?

Publié le : 11 juillet 20223 mins de lecture

Une plus-value peut se définir comme le gain réalisé par la revente d’un bien immobilier. Elle se calcule à partir de quelques paramètres et peut être taxée dans certains cas. Le propriétaire doit alors bien se renseigner lors du calcul de sa plus-value immobilière.

La définition d’une plus-value immobilière

Avant de calculer la plus-value immobilière, le propriétaire doit d’abord connaitre ce que c’est. La plus-value peut se définir comme la différence entre le prix d’achat initial et le prix de vente que souhaite ce dernier revendre le bâtiment.

La plus-value est alors le gain obtenu par le propriétaire entre l’achat et la revente du bien. Pour bien comprendre, on peut prendre l’exemple d’un achat de bien immobilier de 100 000 € qui sera revendu par l’acheteur à 120 000 €. Le vendeur réalisera alors une plus-value de 20 000 €. 

Le calcul de sa plus-value immobilière

Pour trouver la valeur de sa plus-value immobilière, le propriétaire doit commencer par calculer la plus-value brute. Le montant brut est le résultat entre la soustraction du prix de vente corrigé qui est le prix convenu dans l’acte de vente minoré des frais de cession et le prix d’acquisition corrigé qui est le prix d’achat dans l’acte définitif de vente.

De même, le prix d’acquisition corrigé doit aussi s’ajouter des frais d’acquisition et du montant des travaux. Après l’obtention la plus-value brute, la personne obtiendra le montant de l’impôt à payer auprès de l’état après l’avoir soustrait avec les abattements. 

Pour la plus-value nette, le montant se calcule à partir du montant brut et de l’abattement selon le nombre d’années de la possession du bien. Dans ce cas, plus la possession du bien est longue, plus le montant de l’abattement augmentera. Le propriétaire doit aussi savoir que la valeur de l’abattement selon la durée de possession reste le même pour tous types de bien immobilier.

Les cas où la plus-value immobilière est taxée

En général, une plus-value doit se taxer pour tous vendeurs qui habitent en France. De plus, cette taxe s’applique aussi pour les vendeurs-personne physique et les sociétés civiles immobilières ou SCI qui revendent un bien immobilier.

Pour que la plus-value devienne imposable, ces derniers doivent remplir plusieurs conditions. Effectivement, la taxation ne prend en charge que les ventes et les échanges immobiliers. En plus, la vente doit comporter un bien immobilier ou des droits immobiliers. Enfin, la dernière condition est que l’imposition ne s’applique que pour une plus-value et non pour une moins-value ou une opération nulle. 

Plan du site